• mazaalai-nature

Des drones pour sauver les faons en France !

Mis à jour : mars 26

En 2020, Mazaalai a le grand projet de mettre en place un protocole et un dispositif de prévention et de sauvegarde des jeunes faons de chevreuils et de cerfs, qui au printemps meurent par mutilation et par milliers (plus de 100 000 en Allemagne), victimes du fauchage, faute de moyens de détection de leur présence.


Au mois de mai et de juin, les chevrettes sortent des bois pour mettre bas dans les prairies. Les faons sont inodores et leur technique de survie consiste à rester tapis dans l’herbe pour ne pas se faire détecter par les prédateurs (pas de détection visuelle ni odorante).

A l’approche d’un danger, les faons sont donc génétiquement programmés pour rester totalement immobiles, la force de ce stratagème devient un piège mortel lorsqu’ils font face aux engins agricoles toujours plus larges et rapides…ils n’ont alors aucune chance de survie.


Photo : sillonbelge.be


La détection pré-fauchage des faons porte plusieurs enjeux :


- un vrai objectif de protection de la faune sauvage,

- un véritable enjeu sanitaire, les cadavres contaminant très rapidement le fourrage, ils mènent à de graves intoxications pour les animaux d’élevage (botulisme), une quantité infime d’herbe touchée peut contaminer tout un silo.

- un traumatisme pour l’agriculteur

- un impact financier sur les dégâts matériels agricoles


Les techniques actuelles de battues à pied avant la fauche ne rapportent que très peu de résultats et sont très difficiles à mettre en œuvre. Certaines techniques de détection par perches infrarouges semblent prometteuses mais nécessitent toujours une mobilisation massive de bénévoles et un temps important rendant cette pratique trop aléatoire.



L’utilisation du drone permet de survoler rapidement une grande zone. Couplée à une caméra thermique, son efficacité est redoutable pour dépister rapidement et efficacement la présence des jeunes faons, tôt le matin (par contraste thermique) avant la fauche. Une fois repéré, il suffit alors de mettre une caisse sur l’animal et de signaler sa présence à l’agriculteur qui pourra ainsi l’éviter. Une fois la coupe terminée le faon est libéré et sa mère viendra le chercher peu de temps après.


Cette technique du drone thermique a largement fait ses preuves en Suisse, où l’association « Fondation Sauvetage Faons Vaud » (https://www.sauvetage-faons-vaud.ch) connait un franc succès avec 446 prairies survolées en 2018 pour 254 faons sauvés avec un résultat proche des 100%, idem en 2019.


En France, aucun moyen de détection n’est proposé aux agriculteurs et aucune association ne s’en est donnée la mission à notre connaissance.


Mazaalai a donc pour objectif de prendre le relais Français de cette action d’origine Suisse.

Pour ce projet mené par l’association, différents acteurs seront mobilisés : des scientifiques (spécialistes du comportement animal), des particuliers, des agriculteurs et des collectivités (départementales/régionales). Notre projet s'étend au delà de la sauvegarde des faons puisque cette technique permet la détection de tous les animaux qui nichent dans les prairies. Ainsi, les nichées de busards, soumises aux mêmes risques, peuvent également être épargnées.


Les médias devront être fortement sollicités pour permettre aux agriculteurs de connaitre le projet et prendre contact avec l’association.


Pour mener à bien cette mission, l’association est dépendante de l’acquisition d’au moins un drone doté d’une caméra thermique. De ce fait Mazaalai a lancé un appel à partenariat auprès d’une société leader dans le domaine et partageant des valeurs environnementales.


Nous espérons que notre appel sera entendu pour mener à bien ce projet qui nous tient particulièrement à cœur.




@Mazaalai2020

Contactez-nous